Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de zapi

Le blog de zapi

J'aimerais vous faire partager mes petits dessins, ma passion des chats, des images libres de droits, des blagues, des conseils, des coups de gueule, des gifs...

Publié le par zapi
Publié dans : #Humeurs

On parle beaucoup depuis ce matin du Motilium (dompéridone) et de ses dangers sur la santé. J'en prenais pour le reflux gastro oesophagien (j'ai stoppé du coup)...

Il y en a plein d'autres...

La revue Prescrire vient de publier la mise à jour de la liste des médicaments à écarter. Plus de 60 médicaments commercialisés en France dont le rapport bénéfice-risque les rend plus dangereux qu'utiles.

 

Il s'agit :

− de médicaments anciens dont l'utilisation est dépassée, car d'autres ont une balance bénéfices-risques plus favorable ;

− de médicaments récents, dont la balance bénéfices-risques s'avère moins favorable que celle de médicaments plus anciens ;

− de médicaments dont l'efficacité n'est pas prouvée au-delà d'un effet placebo, et qui exposent à des effets indésirables graves.

 

La liste des 68 médicaments

 

En cancérologie : le catumaxomab (Removab) ; le panitumumab (Vectibix) ; la trabectédine (Yondelis) ; le vandétanib (Caprelsa) ; la vinflunine (Javlor).

En cardiologie : l'aliskirène (Rasilez) ; le fénofibrate (Lipanthyl ou autre) ; le bézafibrate (Befizal) et le ciprofibrate (Lipanor ou autre), l'ivabradine (Procoralan) ; le nicorandil (Adancor ou autre).

En dermatologie et allergologie : le tacrolimus dermique (Protopic) ; la méquitazine (Primalan) ; la prométhazine injectable (Phénergan).

En diabétologie-nutrition : la linagliptine (Trajenta et associée avec la metformine dans Jentadueto) ; la saxagliptine (Onglyza et associée avec la metformine dans Komboglyze), la sitagliptine (Januvia, Xelevia, et associée avec la metformine dans Janumet, Velmetia) ; la vildagliptine (Galvus, et associée avec la metformine dans Eucreas) ; l'orlistat (Xenical ou autre).

En rhumatologie et douleur : le célécoxib (Celebrex) ; l'étoricoxib (Arcoxia) ; le parécoxib

(Dynastat) ; la floctafénine (Idarac) ; le kétoprofène en gel (Ketum) ; le piroxicam (Feldène ou autre).

Prescrire rappelle que le paracétamol est l'antalgique de premier choix : il est efficace dans les douleurs modérées et présente peu de danger quand sa posologie est respectée. Certains antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels l'ibuprofène (Brufen ou autre) ou le naproxène (Naprosyne ou autre), à la plus petite dose efficace et pour une durée la plus courte possible, sont une alternative.

Ostéoporose : le dénosumab (Prolia) ; le strontium ranélate (Protelos).

Arthrose : l a diacéréine (Art 50° ou autre) ; la glucosamine (Voltaflex° ou autre).

Rhumatologie : le méthocarbamol (Lumirelax) ; le thiocolchicoside (Coltramyl ou autre) ; la quinine (Hexaquine, Okimus, Quinine vitamine C Grand) ; la spécialité Colchimax° (colchicine

+ poudre d'opium + tiémonium) en raison de la présence de la poudre d'opium ; l'association dexaméthasone + salicylamide + salicylate d'hydroxyéthyle (Percutalgine) ; l'association prednisolone + salicylate de dipropylène glycol (Cortisal).

En gastro-entérologie : la dompéridone (Motilium ou autre) ; le dropéridol (Droleptan) ; le prucalopride (Resolor).dompéridone)

En gynéco-endocrinologie : la tibolone (Livial).

En hématologie : le fer dextran (Ferrisat).

En infectiologie : la moxifloxacine (Izilox) ; la télithromycine (Ketek).

En neurologie. Maladie d'Alzheimer : le donépézil (Aricept ou autre), la galantamine (Reminyl ou autre), la rivastigmine (Exelon ou autre) ; la mémantine (Ebixa ou autre).

Divers : La flunarizine (Sibelium) ; l'oxétorone (Nocertone) ; la tolcapone (Tasmar).

En pneumologie-ORL : les décongestionnants vasoconstricteurs par voie orale et nasale (l'éphédrine, la naphazoline, l'oxymétazoline, la pseudoéphédrine et le tuaminoheptane) exposent à des troubles cardiovasculaires graves voire mortels.

L'omalizumab (Xolair) ; la pholcodine ; la pirfénidone (Esbriet) ; le tixocortol (associé avec la chlorhexidine dans Thiovalone).

En psychiatrie. Antidépresseurs : l'agomélatine (Valdoxan) ; la duloxétine (Cymbalta) ; le milnacipran (Ixel ou autre) ; la tianeptine (Stablon).

Autres psychotropes : l'asénapine (Sycrest) ; la dapoxétine (Priligy) ; l'étifoxine (Stresam).

Sevrage tabagique : la bupropione (Zyban) ; la varénicline (Champix).

 

Source Top santé : link

Commenter cet article

agnes 21/02/2014 16:00


moi aussi je prends du motilium depuis longtemps pour des reflux également ...je le trouve efficace comme médicament ...évidemment ça fait peu d 'entendre tout ça !!! je ne sais pas par quoi je
vais le rempacer pour l intant !!!  belle fin de semaine bizz

zapi 21/02/2014 22:14



Moi j'ai arrêté, tant pis, j'avais aussi refusé de prendre le Protelos pour la décalcification, j'ai bien fait visiblement, vu que ça venait du laboratoire Servier comme le Médiator...Mon mari
avait eu du Nocertone mais ne l'a pas pris, heureusement aussi...Bref, j'avais eu aussi du Celebrex, mais ça ne me faisait rien alors j'ai stoppé...Il y en a plein, rien que là il y en a 68, ça
fait peur !



OUMHICHAM ESSABIL 20/02/2014 21:51


Salam bonsoir mon amie 


merci pour cet article très intéressant


combien de pb avec ces médicaments 


jspr que tu as passée une bonne journée


je te souhaite bonne soirée


amitiés du Maroc


Sourour

tiot 20/02/2014 17:32


salut


ma femme a eu un problème avec ce médicament


au bout de 2 jours elle est allée voir le toubib pour changer


bonne journée

zapi 21/02/2014 22:16



Tant mieux pour elle !



jill bill 20/02/2014 16:43


Je ne consomme rien de tout ceci, pour l'heure, et c'est tant mieux, oups ! Bises

Articles récents

Hébergé par Overblog